March 05, 2016

[Demande à Steph] Vaut-il la peine de garder/effacer ses emails?

Bonjour!

Une question un peu philosophique, cette semaine (inspirée par une abonnée qui se reconnaîtra!): vaut-il la peine de garder ses e-mails -- ou, corollaire, de les effacer? Trois angles pour réfléchir à cette question.

1) La place

Effacer des mails pour faire de la place sur son ordinateur, c'est un peu comme sortir des grains de riz du paquet pour faire de la place dans son armoire ou sa cuisine.

Un mail, c'est minuscule. 2-3K, peut-être 50K si c'est un mail en HTML ou avec une signature plein d'images (beurk, faites pas ça). En comparaison, une photo ou un morceau de musique sont environ 1000 fois plus grands (quelques M). Et une vidéo, encore plus: plusieurs centaines de M, voire 1G. (rappel: 1G = 1000M, 1M = 1000K)

De plus en plus, on ne stocke pas ses mails sur son ordinateur, mais ils restent dans des services en ligne comme Gmail, qui offrent un espace de stockage amplement suffisant pour ne jamais rien effacer. Si toutefois il faut vraiment faire de la place, se rappeler que les pièces jointes sont des ordres de grandeur plus grandes que les mails eux-mêmes, et donc faire le ménage parmi celles-ci.

Dans Gmail, on peut faire une recherche avancée avec "has:attachment" et trier les mails par taille (et dans la majorité des clients mail aussi). Inutile de se casser la tête à effacer 1000 mails si on peut obtenir le même résultat en balançant un Powerpoint plein d'images rigolotes à la poubelle!

2) Le temps

Du monde physique, on a gardé l'habitude qu'il faut se débarrasser de l'inutile (l'espace physique est limité, contrairement à l'espace numérique qui est virtuellement illimité en regard de nos besoins). On jette, donc, on fait de l'ordre.

On le fait pour gagner du temps: quand on cherchera quelque chose, si la pile est moins grande, et si c'est organisé, on y passera moins de temps.

Il faut cependant mettre dans la balance le temps qu'on passe à ranger contre le temps qu'on gagnera lorsque l'on cherche. Est-ce que ça en vaut la peine? 

C'est valable dans le monde physique, mais encore plus dans le monde numérique: en effet, dans celui-ci, il y a le fameux bouton "Recherche" qui change tout. Dans une pile de 20'000 mails non classés, je peux retrouver rapidement celui que je veux si je me souviens de son expéditeur, de la date approximative, ou d'un bout de son contenu.

Le manque d'aisance dans la recherche est souvent ce qui nous pousse à vouloir trier/ranger notre contenu numérique. Je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire, mais ça vaut la peine de se demander jusqu'où!

3) L'ordre...

Je fais un point séparé pour celui-ci, même si j'en ai déjà bien parlé plus haut. Des fois, ce qui motive à effacer des mails, et surtout à les trier (un gros bouffe-temps!) c'est simplement le besoin d'ordre.

Je pense que c'est lié aux deux points précédents, mais pour certains d'entre nous, avoir de l'ordre a une importance en soi qui dépasse les arguments pratiques qu'on pourrait faire (ou ne pas faire). Ça peut nous stresser de savoir qu'il y a plein de choses "inutiles" dans notre boîte mail, ou que tout est "en désordre".

Dans ce cas là, on efface ou on range pour notre confort psychologique. C'est d'ailleurs une raison à mes yeux plus légitime que celle de la place à gagner ou du temps à économiser!

En conclusion

Dans le monde numérique, où l'espace n'est pas une contrainte forte, on passe d'une position par défaut qui serait "garder seulement le nécessaire" (monde physique) à "garder tout sauf ce qui doit absolument être détruit".

Garder n'a que peu de coût, s'il y a assez de place et que la recherche met tout au bout de mes doigts. Effacer en a un: le temps que j'y passe, et le risque de détruire à jamais quelque chose que je pourrais une fois vouloir retrouver, dans un futur que j'aurais été incapable d'imaginer aujourd'hui.

Voilà, j'ai bien tartiné, et je vous retrouve la semaine prochaine avec quelque chose d'un peu plus pratique, promis!

Steph
--
http://climbtothestars.org -- http://eclau.ch -- http://stephanie-booth.com